©EPA


Si vous avez survécu à l’apocalypse de décembre 2012 en ayant gratté l’amitié à Raël pour embarquer en direction de la planète Béatituda, il va falloir envoyer du lourd niveau sape.


If you lived through december 2012’s apocalypse, embedded on Raël‘s spaceship toward planet Beatituda, you have to show what you got in store.



On vous rappelle l’enjeu : représenter l’élite de l’humanité, enfin ceux qui ont suivi sans vergogne un illuminé porteur de catogan et potentiel déviant sexuel tout vêtu de blanc. Les couleurs claires ça en impose niveau solennité, mais le blanc immaculé c’est risqué et nous ne sommes pas sûrs de trouver du K2R sur cette charmante planète, donc le beige c’est bien.

On cumule le manteau et la veste, car on ne sait pas quelle température il fera, et plus on porte de fringues plus on a l’air riche, d’autant qu’il faudrait pas trop faire crevard. Déjà qu’on tape l’incruste sur cette planète.

Enfin des bottines minimalistes pour la touche retro, il ne faut pas oublier qu’il fût un temps où pour nous, terriens, le futur c’était Courrèges, Paco Rabanne et compagnie.

Vous voilà parés et prêts à squatter cette innocente planète comme certains squattent la cuisine dans les soirées appart.


Your mission consists in standing for the humanity’s finest which is, the shameless few of us who followed a all white dressed-freaky-ponytail holder and potential sex criminal. Fade tons impress but bright white is risky and you are not sure to find some K2R on this charming planet, so beige is good.

Wear a coat and a jacket because you don’t have any idea of the weather there, and the more you are dressed, the richer you look, so don’t be cheap, you are invited on this planet. Then, minimalist retro boots, because until quite recently, future was Courrèges, Paco Rabanne and co.

Now you are ready to squat in this new planet as some are squatting the kitchen on parties.




CD