=


© Exactitudes

 

 

 

 

 

 


Le groupe parisien Rendez-Vous a sorti il y a quelques semaines le clip de la chanson « Donna« . La camera se balade dans une soirée de la tournée Thunderdome 1997. Une sauterie remplie de gabbers, du nom du mouvement techno hardcore qui est né aux Pays-Bas en 1990 et qui a essaimé pendant toute la décennie jusqu’en Belgique ou en France. Outre une manière de danser un peu particulière (hakken), les adeptes du mouvement sont bizarrement tous blancs, arborent crane rasé, ensembles de survêt’ colorés (ou au moins le haut) portés sur un marcel (ou sur rien), des running et des anneaux (à noter que leurs meufs ne sont pas en reste). La drogue, la bière et les bastons ne sont jamais loin. Les deux photographes hollandais d’Exactitudes ont d’ailleurs consacré plusieurs de leurs séries à cette étrange tribu.



Rien à voir avec l’univers d’Elliot et Francis, les deux gars de Rendez-Vous, qui expliquent : « on trouvait drôle le contraste entre ces images agressives et Donna plutôt pop (…) On fait de la musique depuis un an ensemble, on a beaucoup de mal à décrire ce qu’on fait, on est influencés par trop de choses et on ne se met pas de barrière musicale. Le mieux c’est d’écouter ».




Few weeks ago, the Parisian band Rendez-Vous released the video of its song « Donna« . They borrowed a footage from a 1997 Thunderdome tour. This party is full of gabbers, called from a hardcore techno movement born in Netherlands around 1990 and spread during the decade up to belgium and France. Except a weird way to danse (hakken), the gabbers are (very unexpectedly) white, shaven head, coloured tracksuits (at least the top) on vests, runnings shoes and earrings (please notice that their chicks worth it, too). Drug, beer and fight are their way of life. Few years ago, the two Dutch photographers from Exactitudes dedicated to this weird tribe  few series.


Nothing in common with the Rendez-Vous’ universe, in fact. The two guys explained us : « we found funny the contrast between these aggressive images and the Donna’s pop (…) We make music together since a year now, it is quite hard to describe what we are doing because we are influenced by too many things and we refuse to set any boundary. The best is to listen ».




http://www.rendezvousrendezvous.com/




GD