Charlotte sur la tête, tablier en plastique et protections de chaussures en caoutchouc, voilà le tryptique de l’humiliation vestimentaire subie lors de mon premier job. Si pendant des années, ces mots étaient associés à de la haine, en vieillissant ces misères se sont transformées en une quasi-fierté à laquelle j’aime faire allusion de temps en temps.


Ainsi, il y a quelques semaines, lorsque j’ai aperçu une paire de “galoches” au défilé Prada, semblable à mes chères protections de chaussures, une larme a roulé sur ma joue. La marque italienne, connue pour la finesse de ses souliers, n’avait d’autre alternative que d’utiliser cet efficace par-dessus pédestre. En effet l’accessoire a fait ses preuves, du Moyen-Âge aux belles années de Staline, des tempêtes de Sibérie à l’huile chaude des friteuses, de la semelle en bois aux chaussons tout cuir, la pièce n’a cessé d’évoluer afin de protéger au mieux les bijoux des fétichistes du pied.


Aujourd’hui le Norvégien de Swims apparaît comme l’un des acteurs les plus sérieux du secteur, proposant l’objet en plusieurs couleurs en tout caoutchouc, parfois même dans des matériaux plus nobles, afin de ne pas salir les peaux de vos chaussures bien-aimées.











Mobcap, plastic apron and rubber overshoes, this is the tryptich of clothes’ humiliation during my first job. For many years, these words inspired me hatred, but little by little, these bad memories almost became a pride that I like to think about sometimes.


Thus few weeks ago, when I saw a pair of galoshes at the Prada show, look-a-like my beloved ones, a tear flowed on my cheek. The italian brand, known for its shoes’ delicacy, had to use this efficient footwear protection. Indeed, the accessory proved itself : from Middle-Age to the Staline’s youngest years, from siberian storms to the boiling oil of the deep fryers, from the wooden soles to the all-leather shoes, it never stopped evolving to protect the foot’s jewelry.


Today, the Norwegian from Swims seem to be the best offer of the market. They propose the galoshes in many colors for the rubber ones, and even in other fine materials, to keep your finest shoes off from the dirtiness.


AP