Après des semaines passées dans l’ombre de son rival City, Manchester United a repris les rênes de la Premier League ce weekend. L’occasion pour nous de revenir sur le déroutant destin capillaire de son buteur vedette, Wayne Rooney. Usé par une calvitie galopante qui lui faisait paraître dix ans de plus, et peut être aussi par les effets secondaires sur sa libido du Propecia, le joyau de la couronne a tapé du poing sur la table.

Il a débarqué début juin, paré d’une nouvelle coupe de cheveux quelque peu inattendue. Plutôt que devoir affronter une avalanche de moqueries des tabloïds britanniques, il a préféré couper court aux rumeurs et se la jouer décontracté, en postant quelques jours après l’opération des photos “à bout de bras” de sa nouvelle implantation sur Twitter.


Avant


Après


Alors qu’on l’imaginait plutôt en chav bouillonnant tout droit sorti du camp de gitans de Snatch, peu inquiet de son apparence, on apprend à cette occasion que le Kid de Liverpool est quelque peu précieux sur les bords. Le rouquin dispose notamment d’un coiffeur personnel, démarche assez étrange lorsqu’une tondeuse et un sabot 2 mm suffisent pour se peigner. D’ailleurs, c’est sûrement l’envie de remettre les doigts dans un pot de gel (coucou CR) qui l’a poussé à faire appel à la chirurgie.

Si le dessin un peu trop parfait du nouveau cuir chevelu laissait présager le pire, quelques mois plus tard, la pousse a rendu la transformation moins criarde. Un toupet en bonne et due forme tente même une timide apparition sur le haut de son front. Les récentes apparitions de “Wazza” sur la pelouse d’Old Trafford nous ont conforté dans l’idée qu’il ambitionne désormais de concurrencer certains de ses fantasques confrères sur un autre terrain.

Une question subsiste : va-t-il désormais y réfléchir à deux fois avant de mettre « le casque » dans des situations chaudes, de peur d’être décoiffé ?



After many weeks being in City’s shadow, Man U is back in control of the Premier League since this weekend. A good occasion for us to look back on the fate of confusing capilliary of his famous striker Wayne Rooney. Devoured by baldness, bored to appear 10 years older and maybe by the increasing side effects of Propecia on his libido, the Jewel in the Crown has banged his fist on the table.

He resurfaced in early June, adorned with an unexpected hairstyle. Cutting the rumours short, he played it relaxed on Twitter and even posted photos and jokes about it. We imagined the Kid of Liverpool as a hot chav directly fresh out of Snatch, but we learned at this occasion that he is worried about his appearance.

Few months later, exit the too perfect shape of the scalp : the growth has made it less garish. A tiny tuft even tends to appear on the top of his forehead. His last apparitions showed us he is now part of the hair game that rages in european football fields.

A question remains, will he think twice before heading the ball in hot situations with this new haircut ?


JE