Kim-jong-Il est le Chef Suprême de la République populaire et démocratique de Corée du Nord, un titre très pompeux pour signifier que c’est lui le boss du pays. Comme son père avant lui, le petit bonhomme est à la tête d’une dictature militaire depuis presque deux décennies. Il a bien évidemment un droit de vie ou de mort sur ses sujets, dont il use assez régulièrement. Comme bon nombre de dictateurs, le culte de la personnalité l’invite à se travailler un petit (sans jeu de mot) style « qui va bien ». Si sa garde robe est exclusivement martiale, Kim-Jong-Il parvient toujours à nous surprendre par des détails :

Kim-Jong-Il is the Supreme Leader of North Korea. Like is father before him, he is leading a military dictatorship since almost two decades. Of course, he has power of life and death on his subjects and use it regularly. As often with dictators, his power widely leans on a cult of personality, which affect his style. His wardrobe is mostly military, but he is making the difference on small details :



L’absence de décoration, qui tranche avec les plaquettes qu’arborent toujours les gradés militaires, n’est pas anodin. Ce dépouillement signifie à tout le monde qu’il n’a pas besoin d’étoiles pour être le chef. Une manière de dire que la hiérarchie coule de sens en ce qui le concerne. 

Army’s chiefs usually like to sport medals, but Kim-Jong-Il doesn’t. This sobriety shows to the world that his power does not lean on that kind of thing, but on natural leadership.



Redoutablement efficace dans un univers militaire, cette tenue a aussi le mérite de dépareiller dans les grands rendez-vous internationaux, où les costards griffés sont la norme. Le prix de la sobriété et du sérieux reviennent donc invariablement au Nord-coréen.


This outfit is very effective in a military universe, but make his little effect on people during international meetings, where so-called elegant suits are legion. Sobriety and serious award still comes to the North-Korean.



L’audace ensuite, d’arborer des pièces habituellement proscrites pour les chefs d’Etat : une parka-doudoune, une chapka et des gants en laine, ou encore cette fameuse paire de lunettes que s’arrachent aussi bien les joueurs de poker que les pêcheurs à la mouche du monde entier.


Then, Kim dares. He dares to wear pieces usually avoided by state leaders : a big parka, a chapka, whool gloves or this famous pair of sunglasses.


 





Le Président Nord-Coréen s’autorise tout de même quelques saillies dans le monde de l’élégance plus classique, comme en témoigne cette dernière photo sur laquelle il porte un costume des plus seyants.


The North-Korean President rarely allows himself some projections in the occidental elegance, like we can see with this fitted suit.