Le 5ème opus du magazine briton Men’s File est disponible dans vos meilleurs kiosques depuis le début du mois d’août. L’occasion de se pencher sur le cas de cet ovni de la presse mode masculine.


Derrière un chemin de fer plutôt classique pour un magazine pluridisciplinaire, se dessine une authentique locomotive comme on en fait plus. L’angle d’attaque du semestriel est résumé dans la devise qui figure au fronton de sa Page 01 : « A Modern(ist) Magazine tracing the Roots of Style with Photography and Stories about Real People doing Real Things. » Des photos et des histoires pour débusquer les origines du style, voilà un crédo qui a tout pour nous plaire.





Le fil rouge du dernier numéro est l’esprit pionnier. Celui-là même qui est à l’origine de la Conquête de l’Ouest outre-Atlantique à la fin du 18ème siècle et qui anime toute entreprise. Cette quête des Pionniers emmene les esthètes de Men’s File à bord d’un bateau de pêche au crabe, à la tweed run, chez les selliers de Brooks, ou dans le désert au milieu des engins Mad Maxiens de Hot Rod Church, toujours avec des photos justes et bien senties.
Outre un détour par les Apaches, ces voyous élégants chers à Mister Freedom, le Style est à l’honneur avec une séance photo dont le but ultime semble être de rendre à la ligne RRL de Ralph Lauren les paysages qu’elle mérite. Soit l’Amérique du Midwest brute et sauvage, la même que les frères Coen ont pris pour théâtre de leur western hivernal True Grit.

Si vos aventures vous mènent dans ce genre de contrée hostile où l’Internet n’est même plus accessible, Men’s File est le seul magazine à même de constituer un substitut digne de ce nom à la Toilette et ses Effets (LOL).












http://www.mensfile.com/