© Mister Freedom


Paris, début du siècle. Une bande de jeunes voyous sévit entre la rue de Lappe et Belleville, se distinguant des autres bandes par son style flamboyant : les Apaches. C’est en hommage à ces énergumènes que Mister Freedom, allié pour l’occasion aux japonais de Sugar Cane, a composé sa collection Printemps-Eté 2011. Matières, coupes, motifs, quincaillerie, logos et visuels, rien n’a été laissé au hasard et ressuscite près de cent ans plus tard l’univers de ces canailles élégantes de la Belle Époque.


Paris, dawn of the 20th century. From «Rue de Lappe» to «Belleville», a bunch of young thugs is standing out amongst the mobsters with their flamboyant style — We call them «Les Apaches». Mister Freedom, in collaboration with the japanese guys from Sugar Cane, designed his Spring/Summer 2011 collection as a tribute to these gangsters from another time. Matters, cuts, hardware, logos and graphic designs, nothing is made of random as it evokes, a century later, the world of these elegant villains from the «Belle Epoque».

 

 


Une chose est sûre, t’auras pas l’air d’un cave dans les liquettes et les nippes Mister Freedom Originals!


Hey canaille, you better take on that rakish air if you really wanna look like a riff-raff in those Mister Freedom Originals.

© Mister Freedom
© Mister Freedom
Les voyous les mieux sapés de France et de Navarre © Mister Freedom
Une du Petit Journal du 15 octobre 1905 consacrée aux Apaches
Les Apaches, loubards sensibles.

http://www.misterfreedom.com