Demain samedi, commence la « vraie » saison NBA, celle des Playoffs et de la castagne. Parce que si quelques uns ont bien tenté d’intéresser un peu les débats, et à l’exception de rares oppositions musclées, cette saison express (66 matches en 4 mois 1/2) pour cause de lock-out avait quand même des airs d’échauffement géant sur les terrains. En dehors par contre, il y a un qui a mouillé la chemise sur les parquets de la première à la dernière minute de la saison, c’est ce bon vieux Craig Sager.


Star des intervieweurs en bord de terrain, Craig est reconnaissable entre mille grâce à son gout immodéré pour les costumes chatoyants. Alors que les commentateurs sportifs américains donnent habituellement plutôt dans le classique (c’est toujours mieux que ça), notre ami n’est à l’aise que si la couleur et l’extravagance sont de la partie. Une marotte justifiant son petit nom, Mr Fancy Suit, que l’on adaptera librement en M. Costumes foufous. L’éventail des matières et des couleurs portées par Sager depuis qu’il fait le métier ferait presque passer Darren Tulett pour le mime Marceau. Morceaux choisis.















































Tomorrow, the “true” NBA season begins, with the Playoffs and the scrap. Ok, some already began to spicy the game, and some games were a little tense. But because of the lock-out, this short season was looking more like a giant warm-up on the courts. Off the courts, you have one guy not pacing himself from the first game of the season : Craig Sager. This star of the courtside interviews became unmistakable with his fantastic collection of shimmering suits. Besides the other sports anchormen wearing predictable dark and classy suits, for our man, the fancier, the better. This became his nickname, Mr Fancy Suit.


Texte GD / Photos Tumblr craigsagersuits